Ma Philosophie






Mon cœur il sera pour jamais avec ce qu'a dit une fois Zoroastre, un grand homme de la Perse du 6ème siècle avant JC., où il résume la bonne voie comme ça:

"BONNES PENSÉES, BONNES PAROLES ET BONNES ACTIONS."

Je veux faire de ma vie ce principe, intégrer dans ce que je suis toute l’essence de cette sagesse si pure, réussir d'être bien avec le monde et avec moi-même avant toute autre chose.

jeudi 18 août 2011

En Écoutant le Journal à la Radio



À la Libye on a des combats ;
À Beyrouth on parle encore de Hafik Hariri ;
La faim  maîtrise à nouveau le Corne de l'Afrique ;
De nouvelles, les norvégiens ont connu la terreur,
Mais les japonais pleurent un autre tsunami.

Qu'est-ce qu'on  fait du monde ?
Qu'est-ce qu'il fait de nous ?
Est-ce qu'on visite la tragédie,
Qu'on entrons et dormons chez elle ?
Ou est elle qui nous fait un rendez-vous ?

Les maisons ne sont pas
Capables de protéger les humains -
Elles se deviennent comme le rues
Qui ne nous aimes point.

Et, malgré tout cela,
Le soleil continue à donner
Sa chaleur consolatrice, ici, là-bas,
Pour toutes les roses fanées.

9 commentaires:

NanouB973 a dit…

c'est très fort, très beau ce que tu écris...

le soleil, la Vie nous aime tu sais...

tout est épreuve.. à nous de nous en sortir

j'aime le Brésil...

UN VOYAGEUR SANS PLACE a dit…

Merci bien d'avoir aimé ce que j'ai écris, mon nouvelle amie.

Ici au Brésil, nous avons peu de poètes, mais la poésie viens chez nous avec une merveilleuse rapidité. Même à São Paulo, une ville très sale e dangereuse, il y a quelque chose de beauté, dans les petits gestes des gens du métro, dans les jeus des enfants à la rue, dans les souffles des chiens qui vaguent tous seuls au soir...

Et là-bas, dans ton pays, comment est-ce que la poésie se trouve? J'aimerais bien le savoir, car le monde m'intéresse beaucoup.

Au revoir.

NanouB973 a dit…

bonjour, Voyageur, tu as toute la place chez moi, tu es le bienvenu et je t'ai répondu..

on parlera de poésies si tu veux car j'adore ça..

tu peux t'abonner chez moi aussi, je connais le Brésil, je l'aime beaucoup
j'ai un deuxième blog : http://silkyidylle.blogspot.com

j'y parle beaucoup de la Guyane Française iu j'ai vécu 15 ans et je suis souvent allée à Oyapocke...
frontière Brésil Guyane

viens me voir quand tu veux
amitiés de Nanou

Ká Moraes a dit…

Então vou ter que ler tudo em outra língua mesmo?? huahauha

Beijoo!

.•°•. Nancy .•°•. a dit…

*** J'aime ta façon d'écrire, ta poésie est belle. Merci pour ton passage chez moi, ça m'a fait plaisir.
Bises et à très bientôt ! :o) ***

Daniel a dit…

Merci de ta visite sur mon blog.
Très belle réflexion dans ton poème.
Tu as du mérite écrire un poème dans une langue qui n'est pas sa langue natale ne doit pas être très facile.
Pour ma part je ne parle pas Portugais, qui est une langue très peu pratiqué en France bien nous ayons une communauté de Portugais chez nous, ces gens la sont très
cordiaux et discret...
A +

yves1947 a dit…

Bonjour ami poète
C'est une très jolie poésie:
Notre monde est en perpétuel transformation.
Quand ce monde aura atteint l'age de raison: il sera meilleur.
C'est très beau ce que tu écris.
Continue d’écrire pour connaitre le chemin du bonheur et aller jusqu’au bout de tes rêves.
En amitié

Rui Pires - Olhar d'Ouro a dit…

Temos as maravilhas da natureza e outras e depois temos os horrores criados pelo Homem...
Vivemos neste mundo a prazo!

Obrigado pela visita ao meu blog, apareça sempre!
Abraço

.•°•. Nancy .•°•. a dit…

*** Petit coucou chez toi en cette fin de week-end ! GROS BISOUS à toi !!! ***

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails